RééDOC
75 Boulevard Lobau
54042 NANCY cedex

Documentaliste
03 83 52 67 64

HORAIRES

F Nous contacter

0

Article

--";3! O
     

-A +A

Prise en charge diagnostique et thérapeutique des hémorragies sous-arachnoïdiennes

DUMOT C; PELISSOU GUYOTAT I
ENCYCL MED CHIR NEUROL , 2019, n° 200, p. Fasc. 17-152-A-05
Doc n°: 189331
Localisation : Documentation IRR
Descripteurs : AF21 - ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX

L'hémorragie sous-arachnoïdienne (HSA) non traumatique est une urgence diagnostique en raison de ses implications thérapeutiques. La détection s'effectue par scanner cérébral sans injection et en cas de négativité par la recherche de bilirubine dans la ponction lombaire ou la réalisation d'une imagerie par résonance magnétique (IRM). En fonction de la localisation du saignement (HSA diffuse, périmésencéphalique ou corticale), les étiologies et la démarche diagnostique sont différentes. En cas d'HSA diffuse, l'étiologie principale est la rupture d'un anévrisme intracrânien, retrouvée dans environ 85 % des HSA non traumatiques. Un angioscanner ou une artériographie permettent de faire le diagnostic d'anévrisme. Un traitement rapide est nécessaire car le risque de resaignement est élevé. En cas d'HSA périmésencéphalique, la cause principale est l'HSA périmésencéphalique idiopathique qui représente 10 % des HSA environ. L'HSA corticale représente environ 5 % des HSA et peut être causée par un large panel étiologique. Une IRM doit être réalisée pour en rechercher la cause. La prise en charge inclut le traitement de la cause. En cas de saignement étendu et principalement d'HSA anévrismale, une prise en charge en neuroréanimation est nécessaire afin de prévenir et traiter différentes complications : ischémie précoce et retardée, hydrocéphalie et complications médicales.

Hémorragie sous-arachnoïdienne, Anévrisme, Vasospasme, Ischémie cérébrale précoce, Hydrocéphalie

Langue : FRANCAIS

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0